Depuis bien longtemps, un débat tourne autour de la femme monothéiste et la mode. Est ce que la religion peut-elle être compatible avec la mode? La modest-fashion tente aujourd’hui de répondre à cette question par un grand OUI! La religion n’empêche en rien à une femme d’être coquette et être fashion tant que celle-ci respecte le code convenable et respecter un certains nombres de règles. La plus importante est bien évidemment, d’éviter de porter des vêtements qui inciteraient une forme d’attirance sexuelle. La mode pudique est une forme de retenue, une nouvelle forme d’expression contre l’image de la femme sexy, trop souvent utilisée dans les publicités. Aujourd’hui la femme moderne est confrontée à une image qu’elle ne veut pas porter, une image imposée faussement par certaines politiques et certains médias. Soit disant, une femme croyante ne peut-être moderne et intégrée dans l’aire du temps. Voici certaines idées reçues 1-“On ne peut pas être musulmane et suivre la mode! C’est impossible!” En effet selon certaines personnes, la femme musulmane et la mode sont totalement incompatibles. Absolument rien n’empêche une femme de s’habiller comme bon lui semble si elle estime que sa tenue respecte les principes de sa religion. Ceci est la définition de la modest-fashion. Et je dirais même se réapproprier les codes de la mode tout en restant pudique. En utilisant des habits amples, longs, accompagnés très souvent d’un Hijab (voile islamique), d’un turban ou encore d’un chador. Ainsi de nombreuses femmes musulmanes se sont lancées dans cette aventure en créant leurs propres marques de vêtements pudiques, d’autres femmes se sont lancées dans la diffusion de ce genre de mode sur les réseaux sociaux. 2-“La Modest-Fashion il n’y a rien d’original!” Encore un cliché bien pénible qui lasse de nombreuses femmes dans le domaine de la mode pudique. Un argument totalement faux et sans fondement, bien au contraire la mode pudique puise sa force dans la diversité des cultures. Que ces femmes soient européennes, africaines, asiatiques, ou originaire du monde entier, elles ont assimilé les codes de l’industrie de la mode pour lancer leurs propres marques de vêtements en y ajoutant leur propre singularité. En indonésie une jeune créatrice de mode à créé une plateforme, où des femmes partagent leurs expériences « modest fashion ». Cette plateforme recense plusieurs photos de femmes habillées modestement toutes plus différentes et originales les unes des autres. Un petit aperçu : 3-“La Modest-Fashion c’est que pour les musulmanes!” Eh bien vous avez tort les amis! La modest-fashion ce n’est pas que pour les musulmanes. Aujourd’hui beaucoup de femmes non-musulmanes se sont réappropriées le concept de la modest-fashion. Des femmes juives, chrétiennes, athées et agnostiques. Bref, encore une fois c’est une preuve de diversité dans le mode de la mode. Vous allez me demander pourquoi elles se réapproprient cette mode? Tout simplement pour briser cette habitude de voir tout le monde s’habiller de la même manière. Eh oui! La mode pudique est aussi une manière d’aller à contre-courant des modes mainstream que l’on voit à la télé ou dans les magasins. Pour certaines femmes non-croyantes, la mode pudique revêt un aspect anticonformiste qui va à l’encontre de l’image de la femme sexy que l’on a tendance à voir dans les publicités. Les concepts de pudeur, d’humilité remplacent donc le discours religieux. Plusieurs marques se sont même illustrées dans la mode islamique comme Dolce & Gabbana, Marks&Spencer, Mango, H&M… C’est dans cette même ligne de pensée que s’est inscrite une marque française de mode pudique nommée Modeste créée en 2015 par Valérie Bénita. « Parce que nous croyons que la modestie n'est pas une manière de cacher sa beauté, mais plutôt l'art de la révéler. » Modeste-Paris “La modest fashion, c’est ségrégationniste.” Dernier cliché énormément médiatisé, une femme qui s’habille de façon pudique est une “femme contrôlée”. “C’est une femme enfermée sur elle-même qui vit mal, qui est malheureuse!” On parle d’enfermement et de ségrégation, ce sont les termes utilisés par certaines personnes qui se disent défenseurs de la liberté de la femme. (Cf Laurence Rossignol, ministre des droits des femmes.) Pour ces personnes, le voile et la mode pudique agissent à l’encontre de la femme. Ainsi, l’enfermer dans des vêtements larges qui lui couvrent tout le corps serait signe d’oppression et d’enfermement, une forme de rupture avec les conventions de notre société. Heureusement, plusieurs grandes marques très connues se sont lancées dans cette mode pour ainsi briser l’image mode pudique = religion. Parce que la mode pudique c’est la liberté pour la femme de décider de ce qu’elle veut montrer ou non. La liberté de le montrer comme elle le souhaite et à qui elle le souhaite. De ce fait, la mode pudique, la modest-fashion remplie ainsi tous les critères de la femme libre d’aujourd’hui.